X

Laissez vos coordonnées, on s'occupe du reste !

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Notre service communication traite les données recueillies pour vous envoyer des communications relatives à votre question.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

FREDON Ile de France au colloque international du chancre coloré du platane

Colloque international du chancre coloré du platane
Publié par
Florian PHILIPPE
.
le
03/10/2022

Les 27 et 28 septembre 2022, se déroulait dans les locaux de la SNHF (Société nationale d'horticulture de France – PARIS 07) le colloque international du chancre coloré du platane. FREDON Ile de France par l’intermédiaire de son responsable des inspections Florian PHILIPPE était présent pour exposer notre rôle en tant qu’Organisme à Vocation Sanitaire (OVS) dans la lutte face à ce fléau.

Plus de 200 participants ont été réunis lors de ce colloque organisé par Le GECAO (Groupement des Experts-Conseils en Arboriculture Ornementale). L’objectif était de réunir l’ensemble des acteurs et intervenants de l’arbre d’ornement afin de partager nos connaissances sur cette problématique et envisager des mesures pour limiter sa propagation. C’est ainsi que des membres de la recherche, des ministères de la culture, de l’alimentation, de la transition écologique ainsi que des spécialistes de l’arbre ont développé l’intérêt d’une telle manifestation à travers la présentation de la maladie, sa réglementation, mais surtout sa dispersion sur le territoire.

En effet, ce champignon (Ceratocystis platani), encore peu connu du grand public a été introduit en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’est d’abord répandu dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, puis s’est propagé le long du canal du midi où depuis 2006, 70% des platanes ont été abattus. Il se propage majoritairement par le contact de matériaux infectés sur des arbres sains. En 2019, les premiers foyers sont détectés sur la région. Aujourd’hui, 3 départements sont touchés et près de 150 platanes ont été abattus.

Des dégâts à l’échelle internationale

Au-delà des exposés sur la gestion de la maladie sur notre territoire, la situation sanitaire mondiale a été abordée par l’intermédiaire d’experts internationaux comme Dr. Nicola Luchi (CNR Florence), Prof. Panaghiotis Tsopelas (IMFR Grèce), Pierre-Yves Bovigny (HEPIA Genève) ou encore Prof. Tom Harrigton (Université Iowa). Nous y retrouvions un constat sans appel : une fois contaminé, il parait difficile de stopper la dispersion de la maladie. En Suisse, la situation semble toutefois moins critique. A l’image de Genève où les conditions strictes de protection des arbres ont permis de déclarer la ville indemne. Au-delà des mesures prophylactiques, une formation à tous les professionnels qui travaillent proche d’un platane est obligatoire.

Comment mieux prévenir de sa dissémination ?

Dès lors qu’un platane est contaminé, la réglementation impose à son détenteur d’abattre le ou les sujets contaminé(s). Les interventions des représentants de collectivités touchées comme la ville de Créteil ou encore le Conseil départemental des Hauts-de-Seine ont apporté un regard sur la gestion d’un tel chantier. Au-delà d’exposer les conditions difficiles d’abattage et de gestion de la replantation du site, ces présentations ont mis en avant des points essentiels dans la prévention de ce fléau : la prophylaxie et la communication. La demande est claire : il convient de définir au mieux les mesures prophylactiques à mettre en place et les communiquer auprès des entreprises (terrassement, élagage…) pouvant avoir un impact sur la propagation de la maladie.

Un diagnostic précoce, une stratégie efficace pour limiter les coûts

Le rôle de FREDON Ile de France en tant qu’OVS est d’une part de mener des missions de contrôles officiels déléguées par l’État. Chaque année, nos inspecteurs sont en charge de la surveillance de plus de 10 000 platanes sur la région. Ces inspections sont menées pour détecter précocement les arbres atteints et ainsi limiter la propagation de cette maladie. D’autre part, nous déployons une stratégie de prévention contre les espèces à impact, dont le chancre coloré. Au regard de l’impact économique qu’elle peut engendrer, nous accompagnons les collectivités régionales dans la prévention de cette maladie.

Les interventions lors de ce colloque ont fait naître de nombreuses interrogations au sein des participants. Ces échanges ont fait ressortir un manque de communication sur cette problématique. Il faut tout de même noter l’intérêt et le besoin des collectivités de développer des mesures nécessaires à la gestion de ce nuisible. En ce sens, notre stratégie de prévention nous a conduits au développement d’un projet d’accompagnement des maitres d’œuvre, dans la compréhension de la réglementation en vigueur et l’application des méthodes prophylactiques. Un projet est en cours de finalisation dans l’optique de limiter la propagation de cette maladie.

X

A lire aussi

Nos Actualités